fbpx
Prendre rendez-vous en ligne

Romarin

(Rosmarinus officinalis)

Ballonnement, spasmes, toux…

Le romarin, plante oubliée, catégorisée comme vulgaire conservateur de plats industrialisés, rendue insipide par les marchands d’aromates.

Vénéré par les égyptiens et les romains, il aurait permis au VVIIe siècle à la reine Isabelle de Hongrie de retrouver une seconde jeunesse… a plus de soixante-dix ans ! Elle disait tenir la recette d’un ange…

Aussi appelé : herbe-aux-couronnes, rose-marine, bouquet-de-la-vierge, romarin des troubadours.

 

Propriétés

Riche en composants puissants (huile essentielle, acide rosmarinique, flavonoïdes…)

Antiseptique, anti-inflammatoire et fluidifiant. Utile contre la toux, mais aussi les troubles digestifs (diarrhées, spasmes, flatulences) ou les rhumatismes et a des propriétés diurétiques.

 

Posologie

En usage interne

Contre le rhume, la toux et les troubles digestifs :

5g de feuilles dans une tasse d’eau bouillante pendant 10 min. Filtrer.

2 à 3 tasses par jour pendant 7 jours en curatif.

Et/ou 10 jours par mois, 2 mois de suite au début de l’automne en prévention.

 

En usage externe

Contre les rhumatismes

Lotion : Bouillir 50g de fleurs dans 1L d’eau pendant 2 min. Laisser infuser 10 min.. Filtrer.

Imbiber un linge et appliquer sur les articulations douloureuses,

2 à 3 fois par jour pendant 1 semaine en curatif.

 

En cas de persistance des symptômes, consultez un médecin.

 

Précautions d’emploi

Il peut aggraver les crises migraineuses. Son huile essentielle peut avoir des effets convulsifiants. La plante est contre-indiquée chez les enfants de moins de 6 ans et chez les femmes enceinte ou allaitante.

Sources : Le dictionnaire des plantes médicinales – Dr Daniel Scimeca